Le reseau 1   

Le 6 novembre 2018 à Strasbourg s’est déroulé le Salon Petit 1, rencontre institutionnelle & professionnelle de la petite enfance. Le réseau Les crèches de Tilio était présent et y a animé un atelier sur la qualité d'accueil en micro-crèche.

Une centaine de participants s’étaient inscrits à cet atelier pour échanger et partager autour de l’amélioration de la qualité d’accueil en micro-crèche.

Les éducatrices du réseau ont proposé d’organiser cette rencontre autour de 5 thèmes indispensables dans la qualité d’accueil du réseau Tilio :


1 La pédagogie

2 L’aménagement de l’espace

3 L’hygiène et la sécurité

4 La parentalité

5 Les professionnels de la petite enfance et les formations


Ce rendez-vous a montré combien il est important de ne pas se restreindre à une seule pédagogie. La formation des professionnels à plusieurs pédagogies permettrait de respecter le besoin et le rythme de chaque enfant. Lors des échanges, l’accent a été porté sur l’importance pour les professionnels de prendre du plaisir à être et à jouer avec des enfants.

Pour les éducatrices présentes provenant de crèches publiques, privées, micro-crèches a révélé que le nombre maximum de 10 enfants par micro-crèche permet le bien être des professionnels. Ils peuvent alors centrer leur temps de travail sur les enfants et leur évolution dans l’espace.

L’aménagement de l’espace est également fondamental. Pour les professionnels présents, il est primordial de proposer aux enfants des espaces de jeu. L’enfant peut alors en toute autonomie, créer son parcours de jeux et l’explorer autant qu’il le désir. Il n’est donc pas seulement acteur de son jeu, il en est également l’auteur.

À tout moment celui-ci peut revenir vers les éducateurs/éducatrices qui représentent au sein de la crèche son environnement d’attache et de sécurité. Si la sécurité est capitale pour les parents en crèche, l’hygiène l’est aussi. Lors de cet atelier, les professionnels ont beaucoup parlé de l’importance de l’hygiène et de l’apport de certains gestes quotidiens qui garantissent un espace sain pour les enfants. Pour autant, pour les éducatrices, il ne faut pas tomber dans le piège d’une préoccupation uniquement hygiéniste, rappelant également que la sécurité affective est tout aussi importante que la sécurité physique des enfants.

« Il faut trouver un équilibre » a déclaré une éducatrice. Et cet équilibre il faut également le penser dans la co-éducation entre parents/professionnels. « Nous pouvons parler d’un partenariat » a indiqué une éducatrice du réseau Tilio, et ce partenariat demande une communication continue pour pouvoir garantir aux enfants, une continuité entre vie de la crèche et vie à la maison. Les éducatrices ont cité les exemples suivants : réunion de rentrée, mise en place de réunissions thématiques, organisation d’événements à l’intérieur et l’extérieur de la crèche…. L’important étant de donner une place à l’enfant en crèche et de faire participer ses parents lors des différents ateliers ou réunions.

Le point final de cette rencontre a été mis sur la relation humaine des métiers de la petite enfance. L’amélioration de la qualité en crèche sera toujours possible tant qu’il y aura des professionnels engagés aux côtés des parents et bienveillants envers les enfants.